Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Délibérations Fédérales
- CONGRES FEDERAL
- MOTIONS 39E CONGRES

DOSSIERS

- ASS. CHÔMAGE
- AUDIOVISUEL PUBLIC
- EGALITE F/H
- NSTS
- TPE/LUTTES

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

CONFINEMENT 2

- Communiqués
- Occupations
- Nos propositions
- Matériel syndical


PUBLICATIONS

- Spectacle
- Guide 2022
- LIVRET D'ACCUEIL
- Femmes-Mixité
- Jeunes entrants
- REPRÉSENTATIVITÉ
- HANDICAP & EMPLOI


Adhérer

Adhésion en ligne - VOTRE SYNDICAT
- SOLIDARITÉ
- Dons
- ARCHIVES
> > NEGOCIATIONS ASSURANCE CHÔMAGE : LE 8 MARSCOMMENÇONS PAR L’EGALITE FEMME / HOMME !

Mise à jour le 25 février 2016

 

NEGOCIATIONS ASSURANCE CHÔMAGE : LE 8 MARS
COMMENÇONS PAR L’EGALITE FEMME / HOMME !

Les négociations assurance chômage ont commencé : la prochaine réunion pour le régime général aura lieu le mardi 8 mars 2016 à 14H.

Le 8 mars, c’est aussi la journée internationale des femmes pour l’égalité au travail comme dans la vie !
Les statistiques de l’assurance chômage montrent que 21 % des femmes touchent des allocations inférieures à 400 € mensuels. En dehors des inégalités salariales, elles subissent en effet davantage le temps partiels et les petits boulots.
Concernant les artistes et les technicien-nes du spectacle, la précarité fait qu’elles sont deux fois plus nombreuses à connaître des « carrières » deux fois moins longues.

Plus généralement, la discussion au Medef portera le 8 mars notamment sur un document de cadrage pour la négociation du régime spécifique des artistes et des technicien-nes du spectacle.
Le Medef a déjà annoncé vouloir réaliser 200 millions d’euros d’économies sur le dos des intermittents, soit deux fois plus que le différé de 2014 que nous avons combattu !

Le patronat (Medef – Cgpme) prétend baisser les droits des privés d’emploi de 800 millions d’euros et refuse de remettre en cause le recours à la précarité qu’il organise lui-même.

Le gouvernement l’y aide bien. Parmi toutes les mesures que nous combattons dans le projet de loi El Khomri, la ministre a intégré à l’article 52 les sanctions contre les chômeurs que le Conseil d’Etat a annulé le 5 octobre dernier avec l’ensemble de la convention d’assurance chômage (indus très majoritairement de la faute de Pôle Emploi, périodes non déclarées pour absence de documents fournis par l’employeur …).

Pour l’égalité des droits des femmes et des hommes,
Pour de nouveaux droits à la protection sociale pour toutes et tous,
Contre la précarité et le saccage des droits à l’indemnisation.

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

POURQUOI LA RÉFORME D’ASSURANCE CHÔMAGE EST SCANDALEUSE POUR LE SPECTACLE, MÊME EN ÉPARGNANT LES INTERMITTENT·ES


 

J.O. 2024 : NE LAISSONS PAS LE SECTEUR CULTUREL MORFLER !


 

MOBILISATION POUR LES SALAIRES : FAUT-IL SYSTÉMATIQUEMENT DÉPOSER UN PRÉAVIS DE GRÈVE POUR ÊTRE ENTENDU ?