Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- 38EME CONGRES FEDERAL

DOSSIERS

- ASSURANCE CHÔMAGE
- TPE
- CAP 22
- VIOLENCES SEXISTES/SEXUELLES
- Luttes & mobilisations

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

COVID-19

- Communiqués
- NOS PROPOSITIONS
- Contrat annulé ?
- FAQ
- Santé
- Pôle DLAJ
- LES PÉTITIONS
- CULTURE : SITE CGT


Publications

- LE JOURNAL
- Le Guide des salariés 2019/2020
- Matériel syndical
- ARCHIVES


Adhérer

Adhésion en ligne - ADHESION EN LIGNE ICI !
- Votre syndicat
- CAISSE DE SOLIDARITÉ
> > GATTAZ ET Cie A NOUVEAU POUR LA FIN DU REGIME DES INTERMITTENTS

Mise à jour le 23 mars 2016

 

GATTAZ ET Cie A NOUVEAU POUR LA FIN DU REGIME DES INTERMITTENTS

Le Medef (au nom du collège patronal) vient d’adresser un nouveau projet de document de cadrage en vue de la négociation du 24 mars.
Ce document est une attaque aussi violente que celle de 2014 : il réclame encore une fois une réduction des dépenses de 320 millions €, rabâche l’idée de réduire le ratio « dépenses/recettes » pour aboutir à des économies de 25% !
Le Medef entend ainsi exercer un chantage à double détente :
- d’une part la négociation des droits au régime général commencera aussi sous un objectif de violences baisses des droits des chômeurs en excluant toute cause de hausse de cotisations ;
- d’autre part, le patronat envoie un signal au gouvernement : « pas de recul sur la loi Travail sinon on se venge sur les privés d’emploi en particulier sur les intermittents du spectacle … »
Les négociations assurance chômage comme des règles spécifiques aux artistes et techniciens intermittents du spectacle se déroulent en parallèle à la lutte pour le retrait de la loi Travail, qui va faciliter les licenciements donc aggraver le chômage.

La colère va s’amplifier, la lutte ne fait que commencer !

 

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

COVID-19 : LE DOSSIER


 

INTERPELLONS LES ELUS : ACTIONS CGT SPECTACLE


 

Assurance chômage : un délai administratif jusqu’au 30 juin… Mais toujours l’attente de textes traduisant les annonces !