Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- LIVRET D'ACCUEIL
- 38EME CONGRES FEDERAL

DOSSIERS

- ASSURANCE CHÔMAGE
- TPE
- CAP 22
- EGALITE F/H
- LUTTES
- COVID-19

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

CONFINEMENT 2

- Communiqués
- Appels/AG
- Mobilisation les RDV
- Nos propositions
- Visuels
- Attestations


Publications

- LE JOURNAL
- Le Guide des salariés 2019/2020
- Matériel syndical
- ARCHIVES


Adhérer

Adhésion en ligne - Votre syndicat
- CAISSE DE SOLIDARITÉ
CONFINEMENT 2 > - Communiqués > LE SECTEUR CULTUREL NE DOIT PAS ÊTRE SACRIFIÉ ! APPEL NATIONAL A LA MOBILISATION LUNDI 2 NOVEMBRE 2020 

Mise à jour le 28 octobre 2020

 

LE SECTEUR CULTUREL NE DOIT PAS ÊTRE SACRIFIÉ ! APPEL NATIONAL A LA MOBILISATION LUNDI 2 NOVEMBRE 2020 

L’extension du couvre-feu à de nombreux territoires et les hypothèses de confinement sont lourdes de conséquences pour les auteurs et autrices, les artistes et autres professionnel.le.s du spectacle. Une nouvelle fois, la fermeture de nos théâtres, cinémas, festivals ou salles de concert, nous prive de la possibilité de travailler. Ces mesures s’ajoutent aux restrictions et interdictions portant sur les grandes jauges, les concerts « debout », les chapiteaux, les événementiels, les arts de la rue, etc. qui se sont multipliées ces derniers mois et qui ont considérablement dégradé l’ensemble de l’activité de nos secteurs, de la prestation technique, à la création et la diffusion.

Nous avons toutes et tous conscience de la gravité de la situation sanitaire qui se détériore particulièrement ces derniers jours. Nous avons agi en responsabilité et avons travaillé d’arrache-pied dès le début de la crise sanitaire pour mettre en place des protocoles stricts afin que nos entreprises de spectacle ne soient pas des lieux de propagation du virus et permettre une reprise timide de l’activité.

Ce nouveau couvre-feu intervient sans sommation. Aucune concertation avec les professionnels du secteur n’a été organisée par le gouvernement avant de communiquer cette décision. Les demandes d’adaptation que nous avions formulées ont été balayées d’un revers de main par le premier Ministre condamnant ainsi nos secteurs à l’arrêt complet.

En compensation, l’Etat annonce la mobilisation de 85 millions d’euros pour le spectacle vivant et 30 millions d’euros pour les salles de cinéma, fléchés en grande partie vers les seules entreprises, une goutte d’eau face au marasme économique et social auquel nous sommes confrontés.

L’enjeu pour les professionnels du secteur est simple : il s’agit de survivre !

Nous appelons le Gouvernement à prendre ses responsabilités vis à vis des secteurs fragilisés par sa décision de couvre-feu et aux éventuelles mesures de confinement. Pour faire face aux plans sociaux qui se profilent, nous demandons un soutien renforcé à l’emploi à la hauteur de la dégradation de l’activité.

L’Etat doit apporter son soutien exceptionnel pour garantir l’ensemble des droits sociaux indispensables pour les travailleurs de nos secteurs. Nous le savons, la prolongation des droits à l’assurance chômage au 31 août 2021 est manifestement insuffisante au regard de la crise qui se prolonge. Nous demandons donc d’ores et déjà de procéder à l’allongement des droits d’un an après la fin de toutes les interdictions de travailler, et sans oublier les entrants dans le régime d’assurance chômage, dont beaucoup de jeunes.

L’accès aux prestations sociales et la continuité des droits (congés maternité, maladie, formation professionnelle etc.) doivent être garantis pour toutes et tous. Nous demandons également une compensation des cotisations sociales dont la collecte s’effondre, en matière de formation continue (Afdas), prévoyance, complémentaire santé, de retraite et de congés spectacle (Audiens) et de médecine du travail (CMB).

Nous réclamons la sécurisation du recours à l’activité partielle pour nos secteurs.

L’heure n’est pas à la relance ou même à la reprise. Nous demandons donc enfin le refinancement du secteur public afin que celui-ci puisse poursuivre ses missions d’intérêt général ainsi que la sauvegarde de l’ensemble du tissu économique de nos secteurs.

Nos secteurs sont indispensables à la vie de notre société. Afin que le Gouvernement nous écoute et prenne enfin des mesures garantissant notre survie, la Fédération Cgt du Spectacle appelle tou.te.s les autrices et les auteurs, les comédiennes et comédiens, les circassiennes et circassiens, les danseuses et les danseurs, les musiciennes et musiciens, les ouvrières et ouvriers, les techniciennes et techniciens, et les personnels administratif et d'accueil à se mobiliser et faire entendre leur voix en organisant des initiatives et rassemblements sur tout le territoire lundi 2 novembre 2020.

A PARIS, RDV LE 2 NOVEMBRE À 14H30 PLACE DU CARROUSEL DU LOUVRE 75001
En région : rapprochez-vous des UD ou des syndicats. Retrouvez également les informations sur nos site Internet et réseaux sociaux : www.fnsac-cgt.com - FB : @cgt_spectacle  - Twitter : @cgt.spectacle

 

 

 

Imprimer l'article

MOBILISATION LE 19 JANVIER - TRAVAILLER QUAND MÊME !


 

RASSEMBLEMENT À PARIS LE 21 DÉCEMBRE À 10H DEVANT LE CONSEIL D’ETAT !


 

CULTURE EN DANGER 20.000 MANIFESTANT-E-S EN COLÈRE !