Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- 38EME CONGRES FEDERAL

DOSSIERS

- ASS. CHÔMAGE
- EGALITE F/H
- NSTS
- TPE/LUTTES
- CAP 22

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

CONFINEMENT 2

- Communiqués
- Nos propositions
- Occupations
- Matériel syndical


PUBLICATIONS

- Spectacle
- Guide 2021
- LIVRET D'ACCUEIL
- Femmes-Mixité
- Jeunes entrants


Adhérer

Adhésion en ligne - VOTRE SYNDICAT
- SOLIDARITÉ
- Dons
- ARCHIVES
CONFINEMENT 2 > - Communiqués > LE 23 AVRIL POUR L’EMPLOI, LA PROTECTION SOCIALE ET LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE

Mise à jour le 21 avril 2021

 

LE 23 AVRIL POUR L’EMPLOI, LA PROTECTION SOCIALE ET LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE

23 Avril RDV Fédéral - à Paris rendez-vous, pour celles et ceux qui se rendront directement au point de rendez-vous Place d’Italie, au 151 boulevard de l’Hôpital (derrière le camion sono) à l’angle du boulevard de l’Hôpital et de la rue Manet Paris 13.


Un départ aura lieu également depuis l’Odéon pour rejoindre la manifestation (rdv à 11h30 pour un flashmob puis 12h30 départ en manif pour rejoindre la Place d’Italie)

Depuis le 4 mars, une centaine de lieux culturels sont occupés par les professionnel·le·s, artistes et technicien·ne·s intermittent·te·s du spectacle, qui revendiquent le droit de travailler, la garantie de tous les droits sociaux et donc le retrait de la réforme de l’assurance chômage.
Elles et ils sont rejoints par des professionnel·le·s à la fois touché·e·s par la crise de l’emploi conséquence de la crise sanitaire et de la politique du gouvernement, notamment la réforme de l’assurance chômage que le gouvernement s’acharne à mettre en œuvre au 1er juillet.

Dans le spectacle, il est urgent que le gouvernement mette en place un plan de reprise, financé à la hauteur des pertes de volume d’activité en 2021, du fait des mesures empêchant l’ouverture au public. Partout les aides de l’Etat doivent sauvegarder et améliorer l’emploi, qu’ils s’agisse des permanent·e·s, des intermittent·te·s du spectacle, et l’activité des autrices et auteurs. Ce plan doit permettre l’insertion des jeunes notamment à la sortie des études, comme le revendiquent les étudiant·e·s occupant plusieurs théâtres.

Tous les droits sociaux doivent être garantis, aussi bien l’accès aux congés maladie / maternité que la médecine du travail, la protection sociale complémentaire santé/ prévoyance, les congés spectacle.

L’accès à l’assurance chômage est un droit fondamental, dont la crise accentue la nécessité. Le gouvernement annonce la baisse ou la suppression des allocations chômage à 1,7 million de travailleuses et travailleurs indemnisé·e·s. C’est d’une part un scandale pour les saisonnier·ère·s, extra hôteliers, guides conférencier·ère·s, intérimaires, etc. déjà durement touché·e·s par la crise, en grande partie des jeunes. C’est d’autre part la raison qu’invoque le ministère du Travail pour ne pas permettre une prolongation suffisante de « l’année blanche » pour les intermittent·te·s du spectacle.

Le 23 avril, nous manifestons solidairement pour l’emploi, une protection sociale à la hauteur, la prolongation des droits de toutes et tous.

 

PREAVIS POUR LES NATIONAUX ET EPIC

 

PREAVIS SNRT FRANCE TELEVISIONS ET RADIOFRANCE

 

 

Imprimer l'article

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DANS LE MONDE DU SPECTACLE : PLACE AUX ACTIONS !


 

Le 15 novembre, audience sur le fond de la réforme : Tous devant le conseil d’état !


 

AG OUVERTE MARDI 16 NOVEMBRE 19H30