Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Délibérations Fédérales
- 38EME CONGRES

DOSSIERS

- ASS. CHÔMAGE
- PRÉSIDENTIELLE 2022
- EGALITE F/H
- NSTS
- TPE/LUTTES
- CAP 22

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

CONFINEMENT 2

- Communiqués
- Occupations
- Nos propositions
- Matériel syndical


PUBLICATIONS

- Spectacle
- Guide 2022
- LIVRET D'ACCUEIL
- Femmes-Mixité
- Jeunes entrants
- REPRÉSENTATIVITÉ


Adhérer

Adhésion en ligne - VOTRE SYNDICAT
- SOLIDARITÉ
- Dons
- ARCHIVES
ADHÉRER > - ARCHIVES > VIVRE DIGNEMENT DE NOS MÉTIERS EN 2022, C’EST POSSIBLE ! JEUDI 27 JANVIER, MOBILISATION NATIONALE !

Mise à jour le 21 janvier 2022

 

VIVRE DIGNEMENT DE NOS MÉTIERS EN 2022, C’EST POSSIBLE ! JEUDI 27 JANVIER, MOBILISATION NATIONALE !

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL ont lancé un appel à la grève et à la mobilisation nationale jeudi 27 janvier 2022 pour gagner l’augmentation générale des salaires et pensions, et pour défendre nos droits sociaux. Dans les secteurs du spectacle, de l’enseignement artistique et de l’animation socio-culturelle, les raisons ne manquent pas pour participer à cette journée nationale de mobilisation tant la situation est alarmante.


Des mesures en faveur de l’emploi et de nos droits sociaux, maintenant !
Malgré les annonces de la fin prochaine des jauges limitées et la reprise des concerts « debout », le gouvernement ne peut continuer d’ignorer la situation catastrophique des professionnel.les du secteur du spectacle vivant dont l’activité, in fine, est arrêtée ou détériorée depuis des semaines. Dans ces conditions, comment les intermittent·es du spectacle vont-ils pouvoir justifier de 507 heures sur les douze derniers mois pour bénéficier de leurs droits à l’assurance chômage ? Les mesures prises par le gouvernement sont clairement insuffisantes pour faire face à la situation. La CGT Spectacle revendique de nouvelles mesures d’urgence pour soutenir le volume d’emploi et les droits sociaux notamment : l'indemnisation des contrats perdus, des mesures d’aides directes à l’emploi permettant d’accompagner la reprise et bien entendu une nouvelle prolongation des droits à l’assurance chômage pour les intermittent.es du spectacle, sans oublier des mesures pour les autrices-auteurs, durement touchés. La CGT Spectacle a fait connaître ses revendications précises auprès du cabinet de la ministre de la Culture qui n’envisage pas de mesure nouvelle… Une nouvelle fois, nous devons nous mobiliser si nous voulons arracher de nouveaux droits !


Nos métiers sont essentiels, ils doivent être revalorisés !

L’augmentation des salaires et des points d’indice dans nos secteurs n’a pas suivi la progression de l’inflation et les professionnel.les de nos secteurs se sont paupérisé·es. Une situation que la crise est venue aggraver pour bon nombre d’entre eux. Il faudrait aujourd’hui des augmentations de salaires entre 8 et 10% pour faire face à cette inflation et rattraper le retard des dernières années. Il n’en est rien. Nos employeur·euses nous proposent entre 1 et 2 %, à l’exception (pas toujours vraie) des hausses de salaires indispensables pour rattraper l’augmentation du SMIC ! La CGT Spectacle revendique l’augmentation générale et significative des salaires, les employeurs massivement aidés durant cette crise doivent prendre leurs responsabilités !


Nous voulons vivre, toutes et tous, de nos métiers !

Le passe vaccinal prive une partie des salarié·es du secteur du spectacle, non vacciné·es, de leur droit élémentaire d’accéder à un emploi. Le gouvernement a une nouvelle fois fait l’impasse sur le renforcement des moyens des hôpitaux publics ou la mise en place de mesures pour garantir l’accès à toutes et tous à la vaccination. De plus, le gouvernement fait peser cette politique sanitaire sur les salarié·es qui vont être chargé·es de vérifier les passes vaccinaux et de procéder à des contrôles d’identité. Ce transfert d’un pouvoir de police à des salarié·es est proprement inacceptable. Dans le contexte des nouvelles mesures de restrictions sanitaires et après plus de deux années de crise, nous avons toutes et tous besoin et envie de faire nos métiers et de retrouver le public.

 

Le Gouvernement ne met rien en place pour garantir la sécurité des salariés !

Les incohérences de la politique sanitaire se multiplient à l’école comme ailleurs. Les enseignant·es artistiques continuent, à juste titre, à demander, la fourniture gratuite de masques FFP2, la généralisation de capteurs de CO2 pour pouvoir travailler en sécurité. Pour tous les professionnel·les, la gratuité des tests fait toujours défaut. Sur les plateaux, les artistes à jour de vaccination mais cas contact ne peuvent bénéficier d’arrêt de travail. Nous avons besoin d’une politique de santé publique cohérente et qui garantisse la santé et la sécurité de tou·tes les travailleur·euses.


La CGT Spectacle appelle à la grève et à rejoindre massivement les manifestations sur tout le territoire jeudi 27 janvier 2022. Des préavis de grève ont été déposés dans les établissements soumis à préavis.


A PARIS, ILE-DE-FRANCE, RDV PLACE DE LA BASTILLE POUR UN MEETING À 11H30

RDV fédéral à 11H15 au pied du Génie de la Bastille, face au bassin de l’Arsenal

En région (CARTE), rapprochez-vous également des UD et des syndicats

MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE À 12H AU DÉPART DE LA BASTILLE VERS BERCY

 

 

 

 

Imprimer l'article

LE LIDO DOIT VIVRE. REACTION DE LA CGT SPECTACLE, DU SYNPTAC-CGT ET DU SFA


 

ENQUÊTE CGT SPECTACLE - SÉCURITÉ SOCIALE ET PÔLE EMPLOI


 

INFORMATIONS AUX ARTISTES TECHNICIEN·NES INTERMITTENT·ES DU SPECTACLE EN COURS DE RENOUVELLEMENT DE DROITS