Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Délibérations Fédérales
- CONGRES FEDERAL
- MOTIONS 39E CONGRES

DOSSIERS

- ASS. CHÔMAGE
- AUDIOVISUEL PUBLIC
- EGALITE F/H
- NSTS
- TPE/LUTTES

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

CONFINEMENT 2

- Communiqués
- Occupations
- Nos propositions
- Matériel syndical


PUBLICATIONS

- Spectacle
- Guide 2022
- LIVRET D'ACCUEIL
- Femmes-Mixité
- Jeunes entrants
- REPRÉSENTATIVITÉ
- HANDICAP & EMPLOI


Adhérer

Adhésion en ligne - VOTRE SYNDICAT
- SOLIDARITÉ
- Dons
- ARCHIVES
CONFINEMENT 2 > - Communiqués > MONSIEUR CASTEX, MONSIEUR LE MAIRE, MADAME BACHELOT, NE VOYEZ-VOUS PAS LES DATES ANNULÉES SANS COMPENSATION POUR LES PROFESSIONNEL·LES DU SPECTACLE ?

Mise à jour le 07 février 2022

 

MONSIEUR CASTEX, MONSIEUR LE MAIRE, MADAME BACHELOT,
NE VOYEZ-VOUS PAS LES DATES ANNULÉES SANS COMPENSATION POUR LES PROFESSIONNEL·LES DU SPECTACLE ?

Depuis début décembre 2021 des milliers de représentations sont à nouveau annulées. Dans le spectacle occasionnel, le travail reprend en dents de scie depuis le printemps 2021…, et s’est encore arrêté totalement en décembre. Les spectacles scolaires ont été stoppés en masse.
Les interdictions du 27 décembre ont empêché les concerts debout. Les grosses tournées ne reprennent qu'en mars.

Le recours à l’activité partielle a certes été prolongé jusqu’au 28 février, mais il ne couvre pas plus de 5 % des contrats des artistes et technicien.nes intermittent·es du spectacle.

Rien n’est prévu pour les autrices et auteurs dont les contrats sont aussi annulés.
Et les annulations continuent pour différentes causes (cas positifs, cas contacts, absence de passe vaccinal) sans aucune compensation.
La prolongation des droits à l'assurance chômage dite « année blanche » est arrêtée au 31 décembre 2021, comme si tout 2021 avait été une année normale et que 2022 commençait sans annulation.

 

NOUS REVENDIQUONS :

- Le droit de travailler pour toutes et tous les professionnel·les du spectacle, qu’ils aient ou non un passe vaccinal ;

-Un plan d’urgence comprenant des fonds de garantie pour pallier les annulations, quelle qu’en soit la cause, et le non-paiement des salaires ;

-La prolongation des droits à l’assurance chômage ;

-La garantie de tous les droits sociaux, tels que l’accès au congés maternité/maladie ;

-Des mesures de protection adaptées pour les artistes qui ne peuvent jouer masqué·es ;

-Également une politique de santé publique qui garantisse les moyens de l’hôpital public, comme l’accès à la vaccination et aux soins pour toutes et tous.

 

NOUS REVENDIQUONS TOUTES CES MESURES, MAINTENANT !


JEUDI 10 FÉVRIER, LES PROFESSIONNEL·LES DU SPECTACLE CONTINUENT LA MOBILISATION POUR SE FAIRE ENTENDRE

- A Paris, IDF, rassemblement à 14h Place du Bataillon du Pacifique - M° Bercy
(Place située entre la rue de Bercy, la rue de Chambertin et le Boulevard de Bercy)

- et Conférence de presse à 15H, en duplex avec les représentant·es mobilisé·es en régions.
Pour les rdvs en régions, rapprochez-vous des Unions Départementales et des syndicats

 

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

POURQUOI LA RÉFORME D’ASSURANCE CHÔMAGE EST SCANDALEUSE POUR LE SPECTACLE, MÊME EN ÉPARGNANT LES INTERMITTENT·ES


 

J.O. 2024 : NE LAISSONS PAS LE SECTEUR CULTUREL MORFLER !


 

MOBILISATION POUR LES SALAIRES : FAUT-IL SYSTÉMATIQUEMENT DÉPOSER UN PRÉAVIS DE GRÈVE POUR ÊTRE ENTENDU ?