Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Délibérations Fédérales
- CONGRES FEDERAL
- MOTIONS

DOSSIERS

- AUSTÉRITÉ CULTURELLE
- SOLIDARITÉ
- AUDIOVISUEL PUBLIC
- ÉGALITÉ
- ANNEXES 8 ET 10

RÉFORME des RETRAITES

- Kit Mobilisation
- DECRYPTAGE
- Pétition
- CAISSE DE SOLIDARITÉ
- Archives

CAMPAGNE D'INFORMATIONS

- CRISE SANITAIRE
- Droits santé
- NSTS
- Matériel syndical
- ARCHIVES


PUBLICATIONS

- Spectacle
- Guide 2023-2024
- Femmes-Mixité
- Jeunes entrants
- REPRÉSENTATIVITÉ
- HANDICAP & EMPLOI


Adhérer

Adhésion en ligne - LIVRET D'ACCUEIL
- VOTRE SYNDICAT
CAMPAGNE D'INFORMATIONS > - ARCHIVES > APPEL CGT AUX MARCHES UNITAIRES DU 23 SEPTEMBRE 2023

Mise à jour le 19 septembre 2023

 

APPEL CGT AUX MARCHES UNITAIRES DU 23 SEPTEMBRE 2023

A Paris manifestation depuis la Gare du Nord vers la Place de Clichy
RDV commun CGT Spectacle-SNJ CGT – CGT Culture
13.45 à l’angle du boulevard Magenta et la rue de Compiègne (M° Gare du Nord)

Avec des syndicats, associations, comités de quartiers populaires et de victimes de violences policières, la CGT appelle aux marches unitaires du 23 septembre 2023, pour les libertés publiques et syndicales, contre le racisme systémique et les violences policières, et pour la justice sociale.

Le 27 juin, le jeune Nahel était tué par la police. Il était la 15e victime d’un tir mortel pour « refus d’obtempérer » depuis le 1er janvier 2022 quand on en compte seulement un en Allemagne en dix ans. Cette exécution a entrainé plusieurs nuits de révoltes urbaines et un déploiement de forces sans précédent avec 45000 policiers et gendarmes, l’utilisation du RAID, du GIGN, d’engins blindés, de drones…

La répression a été féroce avec près de 4000 interpellations (dont plus de 1000 mineurs), deux décès et des mutilations irréversibles suite à des tirs de LBD. Macron a obtenu ce qu’il avait érigé en priorité absolue, « le rétablissement d’un ordre durable ». Mais à quel prix…

Le meurtre de Nahel a, une nouvelle fois, mis la lumière sur des violences policières injustifiables et un racisme systémique qui touche fortement les forces de l’ordre. Une situation encouragée par les déclarations factieuses de certains syndicats de police et une culture de l’impunité pour les auteurs de violences policières entretenue par l’institution (Le ministre de l’Intérieur, le préfet de Police, le Directeur Général de la Police) et qui remet gravement en cause l’État de droit.

Obsédé par le maintien d’un système inégalitaire qui profite aux ultras-riches et précarise la grande majorité de la population, le pouvoir emploie des méthodes autoritaires pour briser toute contestation. Les entraves aux libertés publiques se multiplient et sont significatives de cette dégradation, avec des interdictions de manifestations, une doctrine du maintien de l’ordre dénoncée par de grandes institutions internationales, des tentatives de dissolution d’associations…

Les libertés syndicales sont durement bafouées avec une criminalisation toujours plus forte des actions - en particulier celles de la CGT - et qui s’accélère depuis le passage en force de la réforme des retraites. La convocation par les gendarmes de Sébastien Menesplier membre de la direction nationale de la CGT, ou la mise en examen de David Bodin, secrétaire de l’Union Départementale CGT des Deux-Sèvres, montrent qu’une ligne rouge a été franchie.

Les dégradations de services publics, de commerces, particulièrement dans les quartiers populaires, commises à la suite du décès de Nahel, ont détérioré encore davantage les conditions de vie et de travail. La CGT alerte depuis plusieurs années sur les ravages des politiques d’austérité et de précarisation.

Dans un contexte de forte inflation et de recul du pouvoir d’achat, Macron poursuit une politique régressive qui fait le lit de l’extrême droite, aggrave les inégalités sociales et piétine notre modèle social en stigmatisant les plus faibles avec des réformes destructrices (accès réduit aux prestations sociales, à l’assurance chômage).

La CGT exige des réponses immédiates et dans l’urgence :

Abrogation de la loi de 2017 sur l’assouplissement des règles en matière d’usage des armes à feu par les forces de l’ordre ;
Une réforme en profondeur de la police, de ses techniques d’intervention et de son armement ;
Le remplacement de l’IGPN par un organisme indépendant de la hiérarchie policière et du pouvoir politique ;
La création d’un service dédié aux discriminations touchant la jeunesse au sein de l’autorité administrative présidée par le Défenseur des droits et le renforcement des moyens de lutte contre le racisme, y compris dans la police ;
Un plan d’investissement public ambitieux dans les quartiers populaires et sur l’ensemble du territoire pour rétablir les services publics, le financement des associations et des centres sociaux ;
Le respect des libertés syndicales, du droit de grève, du droit de manifester et de la liberté d’expression.

Pour signer l'appel, participez à une marche ou en déclarer une, rdv sur marchespourlajustice.fr

Télécharger le matériel CGT : https://www.cgt.fr/actualites/libertes-syndicales/marchespourlajustice


LISTE DES MARCHES DU 23 SEPTEMBRE 2023 (MAJ 13 SEPTEMBRE) :

- Ain (01) : 10h au départ de la bibliothèque de la Reyssouze dans le quartier de la Reyssouze à Bourg

- Aisne (02) : rassemblement devant la préfecture, à Laon, à 10h

- Allier (03) : Moulins samedi 10h devant la préfecture avec manifestation si assez de monde, Montluçon et Vichy

- Alpes des Hautes-Provence (04) : 11h00, Marche (ou rassemblement) à Manosque, Tour de ville, profitant du marché, départ porte Soubeyran (nord de la vieille ville)

- Alpes-Maritimes (06) : 16H - Place Garibaldi – Coulée verte – Place Masséna – Palais de justice – Cours Saleya – Vieux-Nice à Nice

- Ardèche (07) : Marche Aubenas: rdv Agora à 10h ; Rassemblement Annonay (07) : 10h place des Cordeliers

- Ariège (09) : rassemblement à Foix sous la Halle de Villote à 10h.

- Aube (10) : 10H30, Place de la Libération/devant la Préfecture à Troyes

- Aude (11) : Carcassonne à 11H

- Bouches-du-Rhône (13) : rendez-vous de départ a été fixé à 14h Porte d’Aix à Marseille

- Charente-Maritime (17) : réunion exploratoire le vendredi 15 à 18h

- Côte d’Or (21) : marche à 14h de la place Darcy à la place de la République à Dijon

- Cotes d’Armor (22) : rassemblement à 11 h 30 Place Duguesclin (Marche également prévue à Lannion

- Dordogne (24) : rassemblement samedi 23 à 10h30 devant le palais de justice de Périgueux

- Drôme (26) : Marche Valence (26) : rdv Préfecture à 10 h ;

- Haute-Garonne (31) : Toulouse, Rendez-vous station St Michel – Marcel Langer > Palais de Justice, suivie d’un rassemblement à l’arrivée avec prise de paroles, sur la base du texte d’appel unitaire

- Gers (32) : la marche partira de la Place de la Fontaine à Auch

- Gironde (33) : Bordeaux à 14h Marche unitaire - Rdv Place Pey Berland

- Hérault (34) : Montpellier : la manif partira à 14h du Plan Cabanes en direction de la gare par Gambetta, pour remonter à la Comédie et finir à la préfecture ; Béziers : Rassemblement sous-préfecture 10h30

- Ille-et-Vilaine (35) : Rennes 14h, départ esplanade Charles De Gaulle

- Indre-et-Loire (37) : Tours, 15h00 place Saint-Paul (quartier du Sanitas)

- Isére (38) : rassemblement à la sous-préfecture de La Tour du Pin et Grenoble

- Jura (39) : Dole Rassemblement puis manifestation 10H, place Grévy. Lons : 10h30 Place de la Liberté. (39)

- Haute-Loire (43) : Rassemblement à 10H30 devant la Préfecture du Puy-en-Velay (Place du Breuil).

- Loire-Atlantique (44) : Nantes, 22 septembre à 18H devant la Préfecture, Saint-Nazaire, le 23 septembre à 11H devant la sous-préfecture.

- Lot (46) : rassemblement à Cahors : parvis de la mairie à 11h00

- Manche (50) : un rassemblement est prévu à Saint-Lô et à Coutances à 11h

- Moselle (57) : Metz, départ à 14h00 Place de la République

- Pyrénées-Atlantiques (64) : Pau, départ 10 h 30 avenue de Saragosse. Arrivée Préfecture.

- Pyrénées-Orientales (66) : Perpignan, Rassemblement-Manifestation à 10h place de la Victoire

- Rhône (69) : Lyon, la marche aura lieu à 14H30, depuis le quartier du Tonkin jusqu'à la place Gabriel Péri en passant par le Palais de justice et la préfecture.

- Savoie (73) : Chambéry, Appel à se rassembler place du Palais de Justice à partir de 14h00, pour un départ vers 14h30 avec le parcours suivant : Palais de justice, direction place d’Italie, Curial et avenue de Lyon pour terminer au Biollay.

- Haute-Savoie (74) : Rassemblement 14h Prefecture Annecy

- Seine (75) : Paris, Gare du Nord / République / Bastille

- Seine-Maritime (76) : Dieppe : Rassemblement 11h à la fontaine Henri IV ; Rouen : Rassemblement 14h30 à Saint-Sever, Le Havre : Rassemblement 15 h à l'arrêt du tram

- Somme (80) : Amiens 14h place de l’Hôtel de ville

- Tarn (81) : Albi rassemblement à 14h30, place du Vigan

- Var (83) : Toulon, Rassemblement à 10H

- Vaucluse (84) : manifestation le 23 septembre - départ 14h cours Jean Jaurès - cité administrative

- Vosges (88) : A Epinal devant le tribunal de grande instance, à 14h place Edmond Henry

 

 

Imprimer l'article

ASSURANCE CHOMAGE : DÈS LE 24 MAI, MOBILISONS-NOUS !


 

SOUTIEN DE LA CGT SPECTACLE À L’APPEL A LA GRÈVE DU COLLECTIF « SOUS LES ÉCRANS, LA DÈCHE »


 

ENQUÊTE ARRÊTS DE TRAVAIL – 1ère ANALYSE & COMMENTAIRES